Le Carreau: vos achats à la source

Rien ne vaut les produits directs et les conseils de vos producteurs en face à face. Le Carreau des Producteurs, aux Halles de Bacalan, c’est le rassemblement d’une vingtaine de producteurs locaux proposant des produits de la ferme en vente directe mais aussi de la restauration sur place ou à emporter. En résumé, c’est un peu comme être à la ferme mais sans la boue et l’odeur de foin.

Nous le voyons régulièrement, les producteurs se battent pour vivre de leur passion et redonner accès aux produits locaux et du terroir grâce aux ventes directes réalisées.

Avec une vingtaine de producteurs représentés, nous n’avons pas pu échanger avec tous, alors on a décidé de papoter avec la présidente de cette SAS, Emilie Dudon, éleveuse de volailles.

Un renouveau des circuits courts, c’est ce que beaucoup de personnes (producteurs comme consommateurs) recherchent. Emilie nous explique que l’envie de monter un stand de producteurs était l’un de ses objectifs mais le réaliser seule avec son mari était difficile à imaginer. Heureusement, la vie fait bien les choses, Emilie et son mari, Michel, ont par la suite rencontré leurs futurs associés. Le projet initial étant défini (vente directe et restauration sur place), les forces et surtout l’envie de ces producteurs se sont réunies pour mettre en avant des produits bruts et finis. Ainsi, Olivier de Lataillade (pisciculteur), David et Sabine Durand (pêcheurs de lamproie), la famille Dubourg (élevage laitier et fromagerie) et Michel & Emilie Dudon (élevage de volailles) constituent une partie de ce regroupement. “Ce qui m’intéresse c’est de valoriser mes produits.” – Emilie.

Plus on est nombreux mieux c’est, et ça Emilie l’a bien compris. “La démarche collective agricole fonctionne. La démarche seule ne peut pas être faite parce qu’on n’a pas le temps et on n’a pas tous les compétences; mais surtout le temps… Donc en rassemblant les idées, les compétences, le temps, on arrive à monter une affaire solide. La pluralité des produits nous permet d’inclure 20 producteurs dans une assiette si on le souhaite.” – Emilie.

De plus, le fait d’avoir une vitrine change la donne niveau rentabilité. Tous étaient en démarche de vente directe mais manquaient d’un atelier où les retours clients pouvaient être entendus. “Ce sur quoi nous avons avancé, c’est la vente du produit transformé qui bien entendu est mieux valorisé.” – Emilie. Et c’est réel, le producteur aura tendance à beaucoup mieux mettre son produit en avant. Et à nous, consommateurs, ça nous va bien.

Ce Carreau, rassemblant six associés néo-agriculteurs ou néo-paysans, se rencontre mensuellement afin de définir les axes d’amélioration et les projets futurs en utilisant aussi leurs expériences passées. Ils avancent ensemble en proposant leurs produits de qualité et en s’adaptant à la demande. A ce jour, cinq producteurs sont présents hebdomadairement pour la vente de leurs produits et pour rencontrer leurs clients par la même occasion.

Changer de boulot, vivre de la simplicité de la terre, proposer des produits de qualité et embellir un produit. De plus en plus ont le courage et l’envie de le faire. Et vous?

X